Fandom

Scratchpad

Pétition Andevi 23/09

216,243pages on
this wiki
Add New Page
Discuss this page0 Share

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.

Un Service Public qui n’a rien de Public! Contacter les administrations est devenu compliqué. L'administration a perdu sa capacité à faire du sur-mesure pour les personnes en difficulté. Les restrictions budgétaires et le manque de moyens et de personnel se traduisent par un service dégradé, plus complexe et moins accessible voire pour certaines plus accessible du tout. C'est un sévère bilan de l'administration que dresse Daniel MERLET, Président de l’ANDEVI. Association Loi 1901, composée de bénévoles, elle prend à cœur les appels au secours, au niveau national, de personnes verbalisées à tort (lui-même concerné). Les problèmes que traitent l’ANDEVI: Les « PV injustifiés »², « Les doublettes »², marque d'une nouvelle délinquance mise en place par de nombreux voyous pour échapper à la verbalisation. La majorité du temps, ces voyous roulent sans assurance. Imaginez un seul moment, que l'un de ces voyous usurpe votre plaque d’immatriculation, commette un délit, écrase un gosse pendant que vous, vous dormez. Allez expliquer que vous étiez au lit et que vous n’avez pas de témoin pour le justifier… Vous risquez à ce moment là de gros problèmes! « De cette nouvelle délinquance, nous pouvons tous craindre de graves conséquences. De futures situations inextricables nous attendent… », Daniel MERLET en est convaincu. Pour lui, les Ministères concernés n’ont pas l’air de prendre réellement conscience de la gravité du problème. Que dire quand un gendarme vous conseille de rouler avec de fausses plaques? Que dans le pire des cas, « s’il fait le méchant », il vous infligera une amende de 45 €. Les voyous connaissent les risques encourus et ce phénomène prend de l’ampleur! Face à cette nouvelle délinquance, que fait le Ministère de l’Intérieur pour donner aux femmes et aux hommes du terrain les moyens répressifs à la hauteur ? C’est malheureusement le constat fait par l'ANDEVI: Il est plus facile de s’acharner sur les personnes victimes de ces usurpations de plaques d’immatriculation ou sur les personnes ayant vendu leur véhicule à des acquéreurs indélicats que sur les voyous eux-mêmes.

Daniel MERLET peste quand il voit tous ces gens de bonne foi, comme Christian du 49, Marie Ange du 84, Jean-Michel du 95, Geneviève du 49, Claude du 10, Magdaléna du 93, Josiane du 44, Paul Henri du 35, Alain du 14 et bien d’autres qui ont vu leurs comptes bancaires saisis alors même que les préfectures des intéressés justifiaient que tous avaient déclaré la cession de leur véhicule dans les temps impartis par la loi. Pour certains, le Ministère de la Justice a classé leur affaire sans suite. Mais ils attendent toujours que les sommes prélevées injustement leurs soient restituées. Et ce 6 mois après…. Pour certaines de ces personnes, les sommes saisies représentent leur caddy mensuel. Pour les retraités vivant avec 800 € par mois, cela devient une catastrophe. Le cas de Martine qui vient de perdre son mari brutalement et qui a fait appel à l’ANDEVI faute d’être entendue par ailleurs et qui finit sa lettre : « Je me demande ce que je fais dans ce monde… »

Daniel MERLET a pesté quand il a appris qu’une mère de famille des Deux Sèvres risquait de perdre son emploi car le Ministère de l’Intérieur lui ordonnait de restituer son permis pour des infractions qu’elle n’avait pas commises. En effet, toutes ces infractions provenaient des Alpes Maritimes, alors que cette mère de famille n’y avait jamais mis les pieds. L’ANDEVI, ayant pris le dossier à bras le corps, a réussi à faire prendre conscience aux autorités, grâce à la participation des médias locaux et nationaux, qu’il s’agissait d’une méprise. Les clichés l’ont confirmé mais ces Autorités n’aiment pas nos interventions car cela égratigne leur image. Tous ces gens se sont égosillés pour justifier leur bonne foi. Mais il en est rien. Ils ne seront pas entendus. Toutes ces administrations déshumanisées « robocoptisées » n’entendent plus les appels au secours et continuent leurs procédures sans se préoccuper des situations ubuesques dans lesquelles elles mettent les nombreuses personnes de bonne foi. Tous les bénévoles de l’ANDEVI, qu’ils soient Professeur des écoles, retraités, et qui mettent beaucoup de leur temps personnel pour écouter toutes ces réclamations quotidiennes, sont unanimes pour en tirer un constat noir, plus qu’atterrant face à ces administrations, à savoir : injustice, écoeurement, déshumanisation…

Daniel MERLET persiste et signe : il constate que les Françaises et Français ne font plus confiance aux institutions et se méfient des politiques. Pour eux, droite ou gauche, c’est du pareil au même. C’est le divorce entre les citoyens et les institutions. Il met en cause des lois trop nombreuses et peu efficaces. Une partie des affaires et des réclamations pourraient se régler d'un simple coup de fil auprès des structures existantes ou du service administratif ad hoc. Mais face aux «systèmes informatiques » derrière lesquels on s'abrite, à la déshumanisation, la « robocoptisation » des services publics remplacés par des répondeurs téléphoniques, Les Françaises et Français sont perdus. 33% d'entre-eux se disent même viscéralement hostiles aux administrations et ont perdu toute confiance dans leur utilité, selon une enquête Sociovision Cofremca. Le dernier rapport de Monsieur Jean-Paul Delevoy, Ex Médiateur de la République cite : « 40% des Français estiment être abandonnés… » Ce même Monsieur dresse un constat très sombre des relations entre administrés et fonctionnaires sur fond de complication croissante des législations. Les premiers méconnaissent leurs droits et ont souvent du mal à les faire respecter et les seconds peinent à appliquer la loi (…) et cèdent parfois à la tentation d'une application des textes plus formelle qu'humaine. Les Françaises et Français sont perdus dans la complexité des procédures où ils ont le sentiment de ne pas avoir été écoutés. Au final, l'agressivité ou la violence prennent peu à peu le pas sur le respect de l'autre. Internet et répondeurs ont certes réussi à satisfaire certains besoins, mais l'administration ne doit en aucun cas se réfugier derrière les technologies. En cette période de crise, notre société a plus que jamais besoin de rapports humains. La défiance des Françaises et Français envers les institutions et leurs représentants explique l’abstention massive aux élections. Les Françaises et Français sont très lucides, il y a trop de tactiques politiques en France et pas assez de stratégie politique avec une vision, un projet et surtout le sens et les valeurs pour lesquelles on a envie de se battre.

Aujourd’hui la « ré-humanisation » de nos administrations, de nos grandes entreprises nationales, la proximité de celles-ci doit être une priorité. Nombreux demandeurs d’emplois souhaiteraient trouver un travail. Les intégrer à servir l’Etat servirait à les rassurer sur leur avenir. Des Françaises et Français rassurés investissent, dépensent et ainsi génèrent de la consommation. Ne serait-il pas préférable de payer un « éventuel fonctionnaire » plutôt qu’un demandeur d’emploi ?

Les réformes précipitées, l'empilement législatif qui opacifient l'accès des citoyens à l'information et compliquent la tâche des exécutants ; cela, les Françaises et Français n’en veulent plus ! La fébrilité du législateur qui trahit l'illusion de remplacer par la loi le recul des responsabilités individuelles et de la morale ; cela, les Françaises et Français n’en veulent plus ! Les débats minés par les discours de posture et les causes à défendre noyées parmi les calculs électoraux, les ressorts citoyens usés par les comportements politiciens ; cela, les Françaises et Français n’en veulent plus !

Aujourd’hui, Les Françaises et Français signant cette pétition attendent de l’élection Présidentielle une Candidate ou un Candidat prenant des engagements forts basés sur l’écoute, l'éthique et la transparence pour toutes celles et ceux qui exercent le pouvoir, notamment s'agissant des financements et des conflits d'intérêts.

Alors Mesdames les Candidates, Messieurs les Candidats à l’élection Présidentielle, de cet engagement fort de prendre en considération l’écoute des Françaises et Français,

dépendra notre vote.



PS : L’ANDEVI n’a aucune vocation politique, mais juste la vocation à faire prendre conscience à nos élus qu’il existe aujourd’hui en France, un manque d’écoute de nos administrations et de nos institutions et qu’en conclusion le service public en France se dégrade.



Cette pétition sera transmise en fin d’année à tous les candidates ou candidats déclarés à l’élection présidentielle.




N’omettez pas de valider votre signature. Une fois le formulaire rempli, vous recevez un mail avec un lien pour le valider. Regardez bien dans vos mails. N’hésitez pas à faire connaître cette pétition. 1000 signatures, cela fera rire. 10.000 beaucoup moins. Au delà plus du tout.



² « PV injustifiés », Personne recevant les PV, alors que la voiture verbalisée ne lui appartient plus. Dans la majorité des cas, l’acquéreur n’a pas fait les démarches qui lui incombent. En clair, il n’a pas mis le certificat d’immatriculation (Ex carte grise) à son nom et roule avec les plaques encore à votre nom. Ou suite à l’évolution du système d’immatriculation des véhicules, erreur de reconnaissance de l’acquéreur. Ce que le Ministère de l’Intérieur appelle « dysfonctionnement ».

²« Les doublettes » : Toutes ces personnes qui ne souhaitent pas recevoir de PV et qui établissent des plaques d’immatriculation au hasard. Pouvant correspondre aléatoirement aux vôtres.

Also on Fandom

Random wikia