Fandom

Scratchpad

RATP

215,918pages on
this wiki
Add New Page
Discuss this page0 Share

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.


Notez bien: c'est une page



de Wikipedia, seulement un essai!


Template:Infobox Société

La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est une entreprise publique désignée par le STIF pour assurer la gestion du métro et d'autres transports urbains de Paris et de sa proche banlieue : autobus, tramway, et une partie des lignes A et B du RER.

Cette régie a été créée en 1949, en remplacement de la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP), afin de gérer l'ensemble des moyens de transport souterrains et de surface, qui étaient auparavant assurés par des entreprises privées. Son statut est celui d'un Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).

Le réseau de transport de la RATP

Template:Transport parisien

Le réseau de transport exploité par la RATP comprend :

  • Autobus : 3 403 km de lignes desservant toute la région (dont 569 km dans Paris intra-muros),
  • Tramway : 2 lignes représentant 20 km,
  • Métro : 16 lignes (dont une ligne automatique, Météor: ligne 14) représentant 211 km (dont 168 dans Paris), et 297 stations,
  • RER : Ligne A (sauf à l'ouest de Nanterre-Préfecture), ligne B (sauf au nord de gare du Nord), et ligne D entre gare du Nord et gare de Lyon (tunnel de la ligne B entre Chatelet et gare du Nord), soit un peu plus de 115 km.
  • Funiculaire de Montmartre (100 m).
  • Trans-Val-de-Marne (TVM), (ligne de bus en site propre).

Trafic réalisé en 2002 (en millions de voyageurs) :

  • Trafic total : 2 666,3, dont :
    • Métro : 1 283,3 (48 %),
    • Autobus : 915,9 (34 %),
    • RER A et RER B : 410,0 (15 %),
    • Tramway : 52,2 (2 %)

En 2005, le nombre total de voyages a été de 2 813 millions, en augmentation de 1,3 % par rapport à 2004.

Le groupe RATP

La loi SRU autorise la RATP à intervenir par le biais de filiales, dans la conception et l'exploitation de réseaux de transport public sur tout le territoire national.

En 2001 "RATP France" est créée, garantie de transparence et d'étanchéité des comptes entre les activités relevant du contrat entre la Ratp et le STIF, d'une part et les activités développées en dehors de ce contrat, d'autre part.

En janvier 2002, le Groupe Caisse des Dépôts et la RATP signent un accord visant à accroître, dans le cadre d'un co-développement équilibré, leurs activités de transport en France et à l'étranger.

Des prises de participations croisées ont entraîné, un changement de raison sociale de RATP France, devenue "RATP Développement" et qui voit son champ d'intervention étendu à l'international.

Sous la marque RATP France, RATP Développement intervient dans plusieurs agglomérations françaises en tant qu'opérateur, gestionnaire et assistant technique : Mulhouse, Clermont-Ferrand, Annemasse, Chelles, Saint-Quentin-en-Yvelines… RATP France réalise également des études et expertises des réseaux de transport, pôles d’échanges et divers projets de transport et d’intermodalité.

[[Image:Maison de la ratp.jpg|thumbnail|360px|Maison de la RATP dans le [[12e arrondissement de Paris|12[[Elite Four {{{1}}}|{{{1}}}]] arrondissement]] de Paris]]

Au niveau international, RATP Développement apporte une assistance à l’exploitation au RER d’Athènes (3 lignes d’une longueur totale de 260 kilomètres). RATP Développement est actionnaire de La Ferroviaria Italiana (LFI), exploitant d’un réseau ferroviaire et routier autour d’Arezzo (Toscane) et de M’Dina Bus, exploitant d’une partie du réseau de bus de Casablanca. RATP Développement intervient également dans le domaine de la maintenance et du conseil (gestion, marketing). Sa filiale ferroviaire commune avec Transdev, EuRailCo, détient 75 % de Trans Regio, opérateur de 3 lignes régionales en Rhénanie-Palatinat.

Dans le domaine de l'ingénierie, la RATP a fondée Xelis, créée principalement pour répondre aux futurs appels d'offres du STIF désormais maître d'ouvrage des projets transports en Ile-de-France.

Présidents-directeur généraux

La politique de la RATP

Métro église d'auteuil

Station de métro Église d'Auteuil 08/01/2004

Alors que dans les années 1980, on estimait qu'un tiers des parisiens prenaient le métro sans payer, la RATP s'est engagée depuis les années 1990 dans une politique de « reconquête du territoire » et de rentabilisation du réseau : multiplication du nombre de contrôleurs, création de groupes de Sécurité : les GIPR (Groupe d'Intervention et de Protection des Réseaux), puis les GPSR (Groupe de Protection et de Sécurité des Réseaux) et les CSA (Contrôle, Sécurité, Assistance).

Plusieurs associations d'usagers ont protesté contre cette politique sécuritaire et commerciale. En 1995, le TRAUM (Tribune de Résistance Active des Usagers du Métro, « métro » en langage « verlan ») a dénoncé la création des GIPR comme un moyen de chasser les SDF du métro. Le TRAUM a notamment signalé plusieurs cas de tabassages de sans-abris par les vigiles de la RATP. Une autre association d'usagers est apparue en 2001 : le Réseau pour l'Abolition des Transports Payants, qui comme son nom l'indique, milite pour la gratuité des transports. Ces associations d'usagers dénoncent aussi les méthodes violentes des vigiles de la RATP pour interpeller les fraudeurs.

Ces groupes de vigiles ont été de nombreuses fois accusés d'abus de pouvoir et d'actions violentes.

Enfin, depuis 2003, une nouvelle forme de contestation s'est développée contre la publicité dans le métro. Les « publiphobes » ont ainsi organisé à plusieurs reprises des actions contre les panneaux publicitaires en déchirant les affiches ou en les couvrant de graffitis.

Secourisme

La régie a participé avec la Fédération nationale de protection civile (FNPC) à la création d'un diplôme de premiers secours : l'Attestation de formation complémentaire aux premiers secours sur la route (AFCPSSR). Il existe également une Association des secouristes de la RATP, rattachée à la FNPC.

Petite histoire

Autobus à étage

La RATP a exploité des autobus à impériale... entre juin 1968 et 1977. Ils ont roulé sur les lignes parisiennes 53 (Porte d'Asnières - Opéra) et 94 (Gare Montparnasse - Levallois Mairie). C'est sous pression du gouvernement et du ministre des transports Robert Buron qu'ils avaient été mis en service. Mais leur insuccès total a fait qu'ils n'ont servi que 10 ans contre une quinzaine d'années prévues initialement.

Détournement du sigle RATP

Par humour face aux grèves apparemment récurrentes du métro, RATP est parfois considéré comme signifiant Rentre avec tes pieds. Une autre version, plus poujadiste, détourne le sigle en Reste assis, t'es payé.

Il a existé également un mouvement à la fin des années 1970, le GRATPP (Groupe de Résistance Active aux Transports Publics Payants). Il existe depuis un mouvement le RATP (Réseau pour l'Abolition des Transports Payant) [1]

Le logo (que vous pouvez voir en tête de cet article) a également été détourné, la ligne représentant la Seine et ressemblant à une tête, fumant un joint. Des affiches avaient été placardées en une nuit dans différentes stations de métro, sans que les employés ne s'aperçoivent au matin de l'erreur...

Les grèves

Un des grands problèmes relevé par les usagers du réseau, aujourd'hui, est celui des grèves récurrentes des agents de cette compagnie. Plusieurs fois par an, le métro est entièrement ou partiellement bloqué, ce qui augmente à chaque fois un peu plus l'exaspération des usagers. Cependant, depuis la mise en place d'un mécanisme dit "d'alarme sociale", le nombre de grèves a significativement diminué. En 2001, on comptait ainsi 0.2 jour de grève par salarié et par an, soit cinq fois moins qu'au début des années 90 [1]. Cependant, ce problème remet en cause l'économie et la productivité de la région Île-de-France en étant un frein considérable tant la population francilienne dépend de la RATP. Il est à noter que la notion de service minimum n'est toujours pas acceptée par les syndicats et que les personnes utilisant ce service ne sont pas considérées comme des clients, mais comme des usagers. Cette différenciation sémantique s'enracine dans la notion de service public qu'est censée apporter la RATP.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Officiel

Autres

Template:Multi bandeau

* Catégorie:Entreprise de transports publics Catégorie:Transport en Île-de-France Catégorie:Entreprise ferroviaire française Catégorie:Entreprise fondée en 1949

Notes

  1. [http://www.lexpansion.com/art/134.0.2059.0.html Moins de grève mais plus d’insécurité à la RATP (Nouvel Observateur)

cs:Régie Autonome des Transports Parisiensen:RATP id:RATP it:RATP nl:Régie Autonome des Transports Parisiens no:RATP pl:RATP pt:RATP sv:Régie autonome des transports parisiens

Also on Fandom

Random wikia